Vendre en Viager

Mieux vivre et assurer une meilleure vie à son conjoint.
La rente viagère est la plus ancienne retraite du monde.

Déjà connu des Romains, le viager est pratiqué dès les premiers siècles de notre histoire.

Le sombre avenir des retraites trouve une excellente solution dans la vente d’un bien immobilier en viager. Le vendeur bénéficie d’un revenu mensuel indexé et non imposable, dans un contexte de grande sécurité. En effet, le vendeur d’un bien immobilier en viager bénéficie d’excellentes garanties.

Profiter de votre patrimoine. Même si le problème de revenus complémentaires ne se pose pas dans votre cas, la vente de votre bien immobilier en viager vous permet de profiter de votre patrimoine immobilier de votre vivant, sous forme d’un petit capital (bouquet) et d’une rente mensuelle indexée, le tout basé sur la valeur actuelle de votre bien, donc en vous permettant de profiter de la plus value dont votre bien a bénéficié ces dernières années, tout en restant chez vous si vous le souhaitez. Votre vie quotidienne ne subira aucun changement, vous serez toujours chez vous, sans réserve.

Conjoint / cohabitant. Il n’est pas nécessaire d’être propriétaire pour devenir crédirentier. Si monsieur est seul propriétaire, il peut désigner madame comme second crédirentier. Et inversement.

Vous avez des héritiers. De nombreuses personnes ayant une descendance directe, enfants/petits enfants, décident de vendre leur bien en viager de manière à profiter eux-mêmes de leur capital et à en faire profiter qui ils veulent, comme et quand ils le veulent, sans frais de succession. Dans certains cas, cela peut même éviter aux intéressés d’être un jour à charge des enfants.

Si vous n’avez pas d’héritiers proches. Dans ce cas, c’est la solution qui va de soi : profiter de votre capital !

Gestion de patrimoine. Vendre en viager vous évite une partie des soucis et dépenses dus à la propriété si vous poursuivez l’occupation de votre bien et la totalité des soucis et dépenses si vous vendez votre bien libre d’occupation.

Age du vendeur. En principe, on peut vendre en viager à n’importe quel âge mais pratiquement il est préférable d’attendre 65 à 70 ans. Il s’impose en tout cas d’accepter une limite de durée au paiement de la rente, et même à l’occupation éventuellement. Malgré cela il est difficile de trouver acquéreur en dessous de 65 ans, surtout sur 2 têtes.

Comments are closed.